La Marquise chez Ore (Ducasse à Versailles)

ore_ducasse_versailles-corinne_-martin_rozes-5Depuis son ouverture en septembre dernier, le café contemporain d’Alain Ducasse, situé dans le Pavillon Dufour du château et énigmatiquement baptisé Ore, me faisait de l’œil. Comme il est fermé le soir, il me fallait trouver le temps et l’occasion de le tester un midi, ce que je viens enfin de faire.

13h20

J’arrive dans la Cour d’Honneur du château de Versailles et je traverse la foule
impressionnante des touristes qui attendent patiemment devant le Pavillon Dufour. Nul besoin de ticket d’entrée au château pour déjeuner chez Ore, il suffore_ducasse_versailles-corinne_-martin_rozes-10it de se rendre à l’entrée dédiée, sur la gauche du bâtiment. Là, un charmant hôte m’accueille avec le sourire, me demande à quel nom j’ai réservé et m’appelle un ascenseur. A l’étage, une de ses collègues tout aussi souriante me réceptionne dès la sortie de la cabine et m’accompagne à ma place. J’avais réservé par internet et demandé une table au calme : première bonne surprise, mon souhait a été pris en compte. Je m’assoie pour attendre la personne qui déjeune avec moi et commence à lire le menu. Deuxième bonne surprise : il y a une formule déjeuner sur le pouce à 22€ avec plat/dessert/eau minérale. C’est léger (potage Parmentier-ou- croque au comté –ou- sandwich volaille rôtie, courgette, aubergine et basilic) mais cela peut suffire si on a une petite faim et un budget limité.

13h30

Mon amie me rejoint et nous nous plongeons dans la carte. Difficile de choisir entre toutes les propositions qui sont diablement alléchantes : les oeufs bio cocotte aux épinards et champignons des bois  (16€), les coquillettes jambon/comté/truffe noire (20€) ou les noix de Saint-Jacques au sautoir, choux-fleurs multicolores (32€) ? Finalement, elle opte pour la  fine tarte de légumes du moment & jus vert (14€) et moi pour le tartare de bœuf coupé au couteau  & topinambours (26€). Le tout arrosé pour elle d’un verre de Chablis (8€), pour moi d’un verre de Bordeaux (6€).

13h35

A peine la commande passée, notre vin nous est servi au verre, à table. Pendant que nous attendons nos plats, nous jetons un coup d’œil autour de nous. Férue de décoration, mon amie est séduite par l’atmosphère du lieu : un mélange de classique et de contemporain, avec de hauts plafonds et d’immenses fenêtres ouvrant sur le château, des meubles modernes au design épuré, et la prédominance de trois teintes : le blanc, le jaune et l’or. Si l’on en croit le site, les architectes du lieu (Dominique Perrault  et Frédéric Didier) ont rénové le Pavillon Dufour en prenant le parti de  » réinterprétations contemporaines de thèmes décoratifs historiques évoquant la splendeur du Roi Soleil ». Mais pourquoi ce nom étrange, Ore, que l’on ne sait comment prononcer ? Ore (qui se dit Oré) signifie bouche en latin : un choix qui fait référence aux plaisirs de bouche emblématiques de l’art de vivre à la française, et, particulièrement, à Versailles, aux services de la bouche du Roi, en charge de la préparation des repas servis à la cour.

13h45

A peine dix minutes d’attente, nous sommes déjà servies. L’assiette de mon amie est tellement surprenante dans son dressage que je peine à me souvenir de quoi il s’agit… pourtant, c’est bien une tarte fine, ronde, surmontée d’un délicat entrelacs de légumes : visuellement c’est splendide, une petite œuvre d’art. Et si j’en crois mon amie, c’est également délicieux. Quant à mon tartare, très design lui aussi, il est surmonté de chips de topinambours et accompagné d’une coupelle de salade (peu assaisonnée, ouf) et d’une coupelle de frites croustillantes et légères. Préparé au couteau, sa texture est parfaite, même si (et c’est mon seul bémol) je l’aurais aimé un peu plus relevé.

14h00

Nous avions décidé d’être raisonnables et de partager un dessert, mais à l’examen de la carte, cette bonne résolution fond comme neige au soleil. Avant de choisir, je vais voir la vitrine du bar où sont exposées les pâtisseries proposées… mon choix est vite fait : ce sera la religieuse au caramel (8€) tandis que mon amie opte pour la tarte aux deux citrons (8€). Nous voyons soudain passer près de nous un soufflé, magnifique, et je me dis que la prochaine fois je goûterai cette spécialité de la maison (12€, trois parfums au choix : Cointreau Noisette, sorbet pamplemousse ou Chocolat de la manufacture Alain Ducasse).

14h10

ore_ducasse_versailles-corinne_-martin_rozes-19C’est peu dire que les desserts sont exquis (et je suis très difficile en la matière). Nous savourons nos pâtisseries dans un silence éloquent, toutes à notre dégustation. C’est enfin l’heure du café (4€), qui nous est servi accompagné d’un carré de chocolat noir de la manufacture Alain Ducasse. Décidément, ce déjeuner test est une totale réussite et je me réjouis de pouvoir ajouter cette adresse à ma liste des meilleures tables de Versailles. Le cadre en bonus, car soyons honnêtes : déjeuner près d’une fenêtre XVIIIème à deux pas de la Cour de Marbre, ça n’a pas de prix ! Pour info, on peut ici prendre le petit-déjeuner (de 8h30 à 11h30), le déjeuner (de 11h30 à 14h30) et un thé gourmand (de 14h30 à 17h30).

************

Ore – Un café contemporain
Château de Versailles – Pavillon Dufour – 1er étage
Place d’Armes – 78000 Versailles Plan d’accès
Petit déjeuner : 8h à 11h30 
Déjeuner : 11h30 à 14h30 
L’heure du thé : 14h30 à 17h30
RÉSERVER via internet ou par téléphone 01 30 84 12 96

ore-homepage

www.ducasse-chateauversailles.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s