Escale à Québec

Après Montréal, direction Québec. Nous y avons découvert une tout autre atmosphère, des rues plus étroites et plus anciennes, une dimension historique omniprésente. Et je ne parle pas uniquement de la vieille ville, qui par moment rappelle (de loin) Saint-Malo avec ses immeubles de pierre un peu austères. Une fois nos valises posées dans le quartier Saint-Roch, un secteur en pleine renaissance, nous avons rayonné à pied : ville à taille humaine, Québec peut se découvrir en marchant. En parallèle, j’étais plongée dans l’excellent roman de Louise Penny, « Enterrez vos morts », qui se déroule justement dans le vieux Québec, et qui m’a aidée à comprendre beaucoup de choses que l’on ne lit pas dans les guides. Mes pérégrinations m’ont aussi donné envie de relire la formidable trilogie de Marie Laberge, « Le goût du bonheur »: un projet qui est au programme de mon automne.

 

Gare du Palais

Pour rallier Québec, nous avons pris un autocar Orléans Express qui nous a déposés à la Gare du Palais, un édifice impressionnant bâti en 1915 dans le style « château », avec toiture en cuivre oxydé, verrière au plafond, hall grandiose et guichets à l’ancienne. Jugez-en plutôt…

 

Quartier Saint-Roch

C’est à pied avec nos valises que nous avons rejoint le quartier Saint-Roch où nous avions loué un appartement qui s’avérera le plus beau de tout notre séjour (le plus cher aussi disons-le, mais ça valait le coup). Pour plus d’info, c’est par ici.

Ensuite, bien vite, nous avons pris nos petites habitudes… et notamment celle d’aller buller au Café Saint-Henri, micro-torréfacteur, en lisant « Le Soleil » et en dégustant un espresso ou un latté glacé.

Nous avons aussi déjeuné par deux fois chez Crudessence, royaume de la nourriture « saine », qui promet de servir à ses clients « la meilleure bouffe bio, végane, sans gluten et artisanale ». Et bien, c’est très bon (et pourtant, je ne suis pas végétarienne ou tutti quanti). Cela fait du bien de manger des trucs naturels quand à deux pas une chaîne de fast-food propose de la poutine à toutes les sauces (vade retro Satanas).

A quelques mètres de notre appartement, Le Knock-out propose une sélection fort bienvenue de vinyles, parmi lesquels j’ai même repéré un disque de Lizzy Mercier-Descloux (toute ma jeunesse). Surprise un soir en revenant de prendre une délicieuse bière à la microbrasserie La Barberie, nous découvrons qu’une artiste se produit au fond du magasin, avec son groupe. Elle s’appelle Thanya Iyer, est originaire de Montréal et je suis tout de suite accrochée par sa voix… Son style est difficile à définir : pour faire simple, disons folk/jazz/electronic/pop. Et on n’a rien dit. Ecoutez plutôt !

Dernière découverte rue Saint-Joseph : le Café du Clocher Penché. Recommandé par tous les guides (quelle unanimité), nous y avons passé un dîner agréable dans un joli décor type bistro (rien d’inoubliable cependant dans l’assiette).

quebec_le_clocher_penche-corinne-martin-rozes

 

Cité-Limoilou

Du quartier Saint-Roch, en prenant la rue du Pont et le pont Dorchester, on arrive directement sur la 3ème avenue, artère principale de la Cité-Limoilou. Les rues s’élargissent, la verdure reprend ses droits, et on se croirait presque revenu à Montréal. Ce quartier, en cours de réhabilitation lui-aussi, commence à avoir belle allure.

Très jolie façade pour le Dépanneur Beau Soir (et quel nom charmant). Excellent café (espresso et latté glacé) à la Brûlerie Limoilou.

Au hasard de notre balade, nous rentrons dans une sorte de concept-store bric-à-brac sympa, Article 721, où on trouve des petits cadeaux, des « artisteries », de la déco, des bijoux et une collection d’objets vintage. En bref un vrai petit cabinet de curiosités.

 

Grande Allée est / Quartier Saint-Jean Baptiste

Changement de quartier, changement de style : on est ici au sud du quartier Saint Jean-Baptiste, sur la Grande Allée est, avec ses imposantes maisons bourgeoises.

Mais il suffit de prendre l’avenue Cartier pour rallier la partie plus populaire, avec ses petites maisons de briques, ses couleurs et ses commerces, particulièrement nombreux sur la rue Saint-Jean. Et tout au nord, les fameux escaliers permettent de rallier la ville haute à la ville basse : très impressionnant !

 

Promenade des Gouverneurs / Terrasse Dufferin

Au sud, aux abords du Saint-Laurent, la promenade des Gouverneurs vaut le détour : quelle vue ! L’arrivée par l’ouest sur la majestueuse terrasse Dufferin n’est est que plus spectaculaire.

quebec_terrasse_dufferin-corinne-martin-rozes-5

Château Frontenac / Le Sam

Je dois admettre qu’avant de mettre les pieds au Québec, je n’avais jamais entendu parler du Château-Frontenac. Un lieu pourtant bien connu de tous les Canadiens, inauguré en 1893. Hôtel de prestige, il a accueilli au fil du temps de nombreuses personnalités et grands de ce monde. Perché en hauteur, il domine la ville et on le voit de très loin.

quebec_chateau_frontenac-corinne-martin-rozes-2

Alors que nous étions rentrés pour explorer l’hôtel, car le hall est accessible à tous, nous avons décidé de nous offrir une pause un peu glamour, loin de la foule qui se presse dans la vieille ville. L’hôtel propose un restaurant gastronomique et un superbe bar circulaire, mais nous avons opté pour le bistro : le Sam (en hommage à Samuel de Champlain). Déco soignée, déjeuner honnête, service adorable et belle vue sur le fleuve, en surplomb de la terrasse Dufferin. Seul bémol, la clim version congélateur, prévoir une petite laine (alors même qu’il faisait plus de 30°C dehors).

 

Vieux-Québec

J’ai réservé pour la fin la balade dans les rues du Vieux-Québec, qui pâtissent hélas d’un afflux de touristes et sont pour certaines très encombrées, le pompon revenant à la rue du Petit-Champlain, dans laquelle on peut à peine circuler. Heureusement, en s’éloignant un peu, on est vite tranquille et le charme des vieilles pierres opère alors tout naturellement. Tantôt malouine avec ses maisons de granit, tantôt new-yorkaise avec ses briques et ses échelles incendie, tantôt totalement inattendue comme dans la charmante rue Sous-le-Cap, la vieille ville nous fait voyager dans le passé et on en redemande.

vieux-quebec-corinne-martin-rozes-20
Rue Sous-le-Cap

vieux-quebec-corinne-martin-rozes-14

quebec_terrasse_dufferin-corinne-martin-rozes-6

Toutes les photos sont © Corinne Martin-Rozès 2016
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s