Escale d’été à Savona

Savona_tourisme_copyright Corinne_Martin_Rozes

La Ligurie, région côtière qui prolonge notre Côte-d’Azur au-delà de la frontière italienne, cultive jalousement le secret et l’on y croise finalement peu de touristes, malgré des paysages et un patrimoine magnifiques. De San Remo à La Spezia, ce territoire regorge pourtant de pépites pour qui a envie de sortir des sentiers battus et de se laisser aller à l’authentique « dolce vita ». Escale à Savona, à l’est de Gênes, où j’aime poser mes valises l’été.

Si les hasards de la vie étudiante n’avaient pas placé Sabrina sur ma route, il y a quelques années, je ne serais peut-être jamais allée à Savona. Mon amie de longue date, qui a longtemps vécu à Florence, est revenue s’installer dans sa ville natale il y a quelques années et m’a donné envie de venir la découvrir. Nous y avons donc séjourné à l’été 2014, 2015 et 2017, et nous y revenons toujours avec le même plaisir, sacrifiant à chaque fois aux petits rites que nous avons instaurés. Apprivoiser une ville est déjà un plaisir, le faire avec les conseils de ses habitants est encore plus agréable ! Attention, Savona n’est pas une destination culturelle au sens propre. C’est une ville active d’environ 60 000 habitants et le septième port du pays, d’où partent notamment les voitures italiennes vers l’Angleterre et les Etats-Unis, et où font halte d’énormes paquebots de croisière. Pour autant, le centre (autour du port, de la via Pia et de la via Pietro Paleocapa) est plein de charme pour qui a envie de se glisser dans la couleur locale. Au hasard des rues, on en prend plein les yeux grâces aux façades peintes en trompe-l’œil, typiques de la Ligurie et tellement extraordinaires ! Sans oublier que Savona est idéalement situé pour rayonner alentours (Gênes, Noli, Finale Ligure, etc).

 

Privilégiez le centre historique pour vous loger : c’est tellement plus authentique !

A mon sens, l’idéal est de trouver un logement au centre ville, dans le quadrilatère ci-dessous. Cela permet de tout faire à pied.

Plan général du centre de Savona

Une fois ce périmètre délimité, à vous de choisir. Pour notre part, nous avons logé deux fois chez mon amie Sabrina, dans son adorable appartement, au cœur de la vieille ville (Via dei Vacciuoli) qu’il est possible de louer via airbnb. Si vous êtes deux, je vous conseille vivement cet appartement, sous réserve que vous soyez prêts à monter au 5ème étage sans ascenseur ! L’endroit est coquet, d’une propreté impeccable, avec vue sur les toits. Et, ce qui ne gâte rien, Sabrina est une hôtesse idéale : elle comprend très bien le français et fera tout ce qu’il faut pour que vous vous sentiez bien chez elle. Ci-dessous quelques vues de l’appartement.

La première année nous étions dans un autre airbnb, carrément sur le port : c’était pratique et fonctionnel, bien que moins charmant au niveau déco.

 

Faire quelques provisions de bouche…comme les gens du cru !

Pour remplir votre réfrigérateur de délicieuses victuailles locales, voici une adresse incontournable : le marché couvert, appelé mercato civico, qui est situé (avec plusieurs entrées) entre la via Aurelia et la via Pietro Giuria, tout près du port. Il est ouvert a priori tous les jours, et vous y trouverez des fruits et légumes de qualité, mais également un banc proposant des charcuteries, fromages et foccacias exquis ainsi qu’une épicerie fine, où faire provision de pignons, de câpres ou de vinaigre balsamique. Les prix, pour nous Français (et particulièrement si vous venez de la région parisienne) sont plus qu’intéressants (on se demande parfois si le commerçant n’a pas fait une erreur tant l’addition est moins salée que chez nous). Sinon, chaque lundi, vous pouvez aussi aller faire un tour sur le grand marché en extérieur, qui a lieu sur la Piazza del Poppolo.

Pour acheter une bonne bouteille, direction la Cantine del Colombo, via Pia 39 : un caviste très sympa qui propose une sélection de vins tout à fait recommandable. Et si vous avez envie de goûter au « chinotto« , ce petit agrume dont la ville s’est fait une spécialité, optez pour sa version confite, que vous trouverez en vente au Bar Besio, Piazza Goffredo Mameli 21. Pour la petite histoire, sur cette même place, chaque jour à 18h00, une minute de silence est respectée en hommage aux victimes de toutes les guerres : c’est assez impressionnant de voir la vie s’arrêter réellement. Chaque piéton s’immobilise et se tait, chaque véhicule s’arrête, tout le monde respecte ce moment.

 

Glaces, granite et frappè : délices rafraîchissants

Pour les glaces, l’institution locale s’appelle Super Frutto, Piazza Armando Diaz 17. N’oubliez pas de prendre un ticket en arrivant, vous serez ensuite appelé lorsque votre tour viendra. Et il y a du monde ! Toute la ville vient se régaler ici de savoureuses glaces, parmi les meilleures que j’aie mangées en Ligurie, avec une mention spéciale pour celle aux pignons de pin (pinolata) et à l’amande grillée (mandorla tostata). Une fois servi, vous pourrez vous poser pour déguster sur la place Armando Diaz.


Pour déguster un vrai granite à la sicilienne, saveur amande, rendez-vous près du port chez Delizie del Mediterraneo (Via del Molo, 1), un pâtissier-confiseur-glacier spécialisé dans les douceurs du sud de l’Italie. On y trouve aussi de très bonnes glaces. Si vous voulez goûter ses gâteaux, aller à la boutique voisine, à 2 mn à pied, sur le port (au pied de la passerelle, Largo Amiraglio Enrico Roni 8).

Mediterraneo

Enfin, vous ne pouvez pas quitter Savona sans avoir bu un « frappè« , à savoir une boisson glacée à base de lait aromatisé fouetté. A la Latteria, sur l’adorable Piazza Chabrol (au n° 3r), il est divin ! Si le vieux Papi adorable qui officiait autrefois a pris sa retraite, la jeune femme qui lui succède ne démérite pas et c’est tout bonnement exquis !

Latteria

 

Les meilleurs bars et cafés (sélection totalement subjective)

Invention ligure, l’aperitivo est une tradition locale tout à fait délectable (euphémisme). Je vous explique : en fin d’après-midi, vous commandez une boisson (au hasard, un Spritz Aperol) et elle vous est servie accompagnée d’une planche d’amuse-bouche locaux (pour un prix imbattable, genre 5 à 7€ maximum le cocktail, amuse-bouche compris). Selon les bars, ce qui vous est proposé varie beaucoup : olives, mortadelle, jambon cru ou cuit, légumes crus avec des sauces, petits morceaux de pizza, d’omelette ou de foccacia, cacahuètes… dans certains bars, on vous propose même d’aller vous servir au buffet. Autant vous dire qu’après deux cocktails et deux planches, en général, nous étions calés et il nous restait à aller prendre une glace pour que notre bonheur soit complet.

Savona regorge de bars sympas, quasiment tous avec une terrasse, notamment sur le Corso Italia (artère piétonne en été) et sur le corso Antonio Baglietto (avec vue sur la marina, très chouette).

Bien sûr nous avons nos chouchous. Pour moi, le meilleur aperitivo et le meilleur Spritz Aperol de la ville est, sans conteste, celui du bar Olimpia (Via dei Veggerio, 2r), qui a pour seul défaut de ne pas avoir de terrasse… A part ça, tout est optimal : le sourire du patron, le dosage du cocktail et ce qui est offert à grignoter (cette année, nous avons même eu droit à des mini-lasagnes individuelles, à tomber).

La terrasse la plus agréable est, toujours selon moi, celle du Caffè Due Merli (via alla Maddalena 1) : on adore y passer du temps soit pour un café, soit pour prendre un verre. Ils vous servent l’aperitivo avec de la mortadelle et de fines galettes à base de farine de pois chiches (un truc très local), que l’on trempe dans une petite sauce épicée. Idéalement située au croisement de la via alla Maddalena, de la via Pia et de la via Spinola (trois ruelles piétonnes), la terrasse des Due Merli est un lieu de détente, mais aussi d’immersion dans la vie de la ville, car les gens du coin s’y retrouvent nombreux à toute heure du jour, en famille, des plus jeunes aux plus âgés.


Autre terrasse très chouette, juste en dessous de l’appartement de mon amie Sabrina : celle du Maama Bar (même si, sur le mur du café, il est écrit Vini d’Asti), qui truste quasiment toute la petite place piétonne où elle est installée (piazza Vacciuoli, 23r). Clientèle branchée, sono et parfois musiciens en live. Le midi, paraît-il (mais nous n’avons pas encore testé), on peut y déguster des pâtes délicieuses à 10€, préparées par une chef qui officiait avant dans un restaurant gastronomique du coin… bref, ça vaut le détour.

Côté restaurants, nous n’en avons pas testé beaucoup mais le dernier en date nous a beaucoup plu : il s’agit du Ristorante Verso il Maestrale, sur le port de Savona (Calata Sbarbaro, 22r, Darsena Savona) : c’est Sabrina qui nous y a emmenés et nous avons pu y déguster d’excellentes spécialités locales (à base de poissons et fruits de mer majoritairement), servies par une équipe très accueillante.

 

Aller à la plage… mais pas n’importe où !

Il y a bien une plage à Savona, mais elle est majoritairement trustée par les « bagni », ces établissements privés qui sont hélas omniprésents sur le littoral italien. C’est un fonctionnement assez particulier : si vous y allez ponctuellement, ça coûte un bras, vous n’êtes pas forcément très bien accueilli et on vous installe dans une chaise-longue très éloignée de la mer, même si les dix rangs de devant sont vides. Explication : les locaux payent un abonnement pour l’été, et réservent leur siège et leur cabine, et du coup, même s’ils ne sont pas là, leur siège doit être gardé libre. Bref, sauf si je suis avec mon amie (qui a un abonnement), je n’y mets plus les pieds.

A côté des « bagni », il y a heureusement des plages publiques (spiaggia publica), hélas ce ne sont pas forcément dans les plus beaux endroits. A Savona, cela se trouve vers la forteresse Priamar, mais je conseille plutôt de rouler un peu et d’aller vers l’est, jusqu’à Bergeggi : la plage publique y est grande, l’eau verte et limpide, c’est un paradis (si vous avez réussi à vous garer).

Vous pouvez aussi pousser jusqu’à la très jolie ville fortifiée de Noli, qui possède une longue plage publique le long de sa charmante promenade (sans oublier son glacier exceptionnel, Pappus, à ne pas manquer – via Cristoforo Colombo 12).

Enfin, si vous pouvez, allez encore un peu plus à l’est, jusqu’à Varigotti, un adorable village de pêcheurs, dont toutes les ruelles débouchent sur une jolie plage, en partie publique.

 

Petit circuit de promenade dans Savona

Pour un petit tour à pied dans le Savona historique, je propose de démarrer par la Darsena (la marina du port), puis prendre la via Aurelia jusqu’à la tour Leon Pancaldo. Là, passer sous les arcades de la via Paleocapa (qui possède des façades Liberty, aux n°3 et 5), et la remonter jusqu’à la piazza Goffredo Mameli.

Faire demi-tour, reprendre la via Paleocapa et tourner à droite dans le Corso Italia, jusqu’à la piazza Sisto IV, et là traverser la place pour prendre la petite via Santa Maria Maggiore jusqu’à la Piazza Chabrol. Tourner à droite via Ambrogio Aonso, jusqu’à la Capella Sistina, puis prendra à gauche la via dei Vacciuoli.

Arrivés sur la petite place, tourner à gauche après la façade du café (Vini d’Asti), dans la via dei Sansoni, avant de vous retrouver dans la via Pia, qui était l’axe principal du Savona médiéval. La prendre à gauche et aller jusqu’à la via Paleocapa. Noter les façades superbes autour de la piazza della Maddelena, et le joli passage sous le Museo de la Ceramica Savona.

 

Voiture ou Vespa, au choix !

Si vous êtes venu en voiture, pour la garer, attention aux couleurs des bandes au sol : blanc, c’est parfait car gratuit et sans limite de temps. Bleu, c’est payant. Jaune, c’est réservé pour les livraisons ou les résidents. Nous avons souvent trouvé à laisser notre fidèle Fiat 500 dans la via Peppino Impastato, qui se prolonge en via dei Carpentieri, et sur la piazza Pippo Rebagliati, près du port. Si vous restez assez longtemps, l’idéal est de louer un deux-roues, une Vespa par exemple : ici, tout le monde a adopté ce mode de transport, de 17 à 77 ans, de l’ado à la mamie. Du coup, les deux-roues ont toute leur place dans la circulation, ils sont plus respectés que chez nous, et les villes proposent de nombreux parkings pour les scooters. A date, je n’ai jamais loué de Vespa car mon amie nous prête la sienne, mais je conseille vivement ce mode de transport, car il est difficile de se garer dans de nombreux endroits de la côte (en particulier près des plus belles plages). Cette société (que je n’ai pas testée) propose un service de mise à disposition et de reprise de votre deux-roues à domicile.

Voilà, j’espère vous avoir donné envie de découvrir par vous-même ce petit coin de Ligurie… En cette rentrée, rien n’empêche de penser aux prochaines vacances !

Photos © Corinne Martin-Rozès - Les visuels ne sont pas libres de droit.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s